Comment mettre un tampon : on vous dit tout !

La période des règles est une période particulièrement sensible dans la vie d’une femme, qui mettra son corps à rudes épreuves sous tous les plans.

Chaque femme pourra choisir son mode de protection qui lui conviendra le mieux, entre serviettes hygiéniques ou tampons, chacun son avis et sa préférence.

Si la serviette reste la protection la plus utilisée, le tampon quant à lui s’impose comme la protection la plus sure mais aussi qui comporte le plus de préjugés.

Avant de faire un choix et opter pour le tampon il est important de bien comprendre son rôle et sa méthode d’utilisation.

mettre un tampon

Le tampon : ce qu’il faut savoir

Le tampon est un dispositif absorbant utilisé chez la femme en période de menstruations, à la place des serviettes hygiéniques. Ce système fut commercialisé aux Etats Unis entre les année 1920 et 1930, soit quarante ans après les serviettes.

Cependant le tampon a toujours fait polémique surtout chez les religieux, qui y voyaient un dispositif qui va à l’encontre de leurs principes religieux. Mais cette réticence a peu à peu diminué voire disparu avec le temps, laissant place à un succès important qui a touché la majeure partie du monde.

Le succès du tampon réside dans son dispositif et son aspect pratique, mais surtout pour la discrétion qu’il assure. Comparé à une serviette hygiénique, il est beaucoup plus absorbant et évite les petits accidents peu importe ce qu’on porte. Les femmes peuvent ainsi s’habiller et continuer à vivre normalement même en période de règles.

Il existe deux types de tampons sur le marché, outre leur composition qui est pratiquement la même pour tous les modèles, on peut trouver des tampons avec applicateurs ou sans.

Un tampon avec applicateur sera introduit dans deux cylindres l’un légèrement plus étroit que l’autre permettant de faire glisser le tampon, de quoi faciliter son application et diminuer les risques d’infections ou de contacts avec les mains.

Pour les tampons sans applicateurs il faudra les appliquer à la main, ce qui requiert une bonne hygiène. Laver les mains avant et après application pour éviter tout type de problèmes ou de contaminations. Ils sont sensiblement moins chers que le modèle précédent, et génèrent moins de déchets.

Mettre un tampon : stop aux idées reçues

Longtemps ce petit dispositif fut boudé par les femmes, car de par son utilisation plusieurs fausses idées ont pu voir le jour. Ces idées se sont vite propagées limitant quelque peu son utilisation, qui est même devenue restreinte aux femmes mariées dans certains cas.

Mais aujourd’hui il est possible d’utiliser un tampon plus facilement, sans avoir peur de quoi que ce soit. Pour pallier aux idées reçues, on vous dit tout.

Le tampon chez les jeunes filles

Dès les premières règles d’une jeune fille, la question de connaître quelle protection utiliser se pose.

Dans de nombreux cas on déconseille d’utiliser les tampons de peur de perdre leur virginité.

Mais cette idée est fausse, une jeune fille peut aussi bien utiliser un tampon à condition de bien connaître son corps et son anatomie. Elle devra cependant pouvoir l’introduire au bout de 3 ou 4 essais, si ce n’est pas le cas mieux vaut prendre conseil auprès de son médecin. En ce qui concerne l’hymen, il n’y a aucun risque de perforation car c’est une membrane élastique, et que le diamètre du tampon est minime pour ce genre de perforation.

Tampon avec ou sans applicateur ?

Pour répondre à cette question il faudra tester, car chaque femme trouvera son confort avec un modèle précis. Pour certaines c’est l’applicateur qui leur a changé la vie,pour d’autres c’est la méthode traditionnelle qui prime. Dans tous les cas, il est conseillé de s’y prendre avec précaution lors de son placement et son changement.

Combien de temps garder son tampon?

Il faudra bien sûr penser à changer son tampon souvent, suivant le modèle choisi. Entre les absorbants et les moins absorbants chacun sa capacité, et suivant le flux sanguin il faudra compter entre 3 à 4 heures voire moins si les règles sont abondantes. Mais contrairement à ce que l’on peut penser, il est possible de dormir avec un tampon toute la nuit. Un tampon adapté tiendra parfaitement 7 à 8 heures, cependant il faudra veiller à se changer plus souvent la journée tout en gardant une bonne hygiène.

Tampon et infection gynécologique, un lien?

Un tampon ne peut engendrer à lui seul une infection, mais peut aider à faire proliférer un microbe déjà présent dans la muqueuse. car en effectuant une obstruction dans l’orifice il peut aider à développer une infection ou à la propager un peu plus si elle était déjà déclarée.

En cas d’oubli du tampon, il ne faudra en aucun cas dépasser les 24 heures avec le même tampon. Si cela arrive et qu’on est alerté par une mauvaise odeur, il faudra prendre l’avis de son médecin qui procédera à une désinfection.

En général il est conseillé d’éviter les tampons si on souffre d’une infection ou si on est sujette aux infections vaginales, les serviettes hygiéniques seront alors plus pratiques et moins contraignantes.

Pas de serviette pour éviter les infections :

Une serviette hygiénique n’est en aucun cas responsable du déclenchement d’une infection urinaire, cette idée reçue est fausse et sans fondement. Elle pourra provoquer des irritations ou une sécheresse de la muqueuse chez les femmes sensibles, mais ne provoque pas d’infections urinaires.

Tampon et stérilet : compatibles?

Les médecins n’y voient aucun inconvénient à porter un tampon alors qu’on à un stérilet. Il faudra cependant éviter de le mettre durant les deux jours qui suivent la pose du stérilet, afin de ne pas confondre les fils du stérilet qui sera plus long au début, avec celui du tampon au risque de le déplacer sans faire attention.

Cas rares avec un tampon

Dans certains cas on entend parler de choc toxique, c’est une réalité mais extrêmement rare. C’est en fait le résultat de la prolifération d’une bactérie présente dans la vagin qui sera accentuée par l’application d’un tampon, ce qui engendre une infection fulgurante. Il est possible de reconnaître les symptômes qui sont semblables à ceux d’une mauvaise grippe. En cas de doute il est important de consulter rapidement.

Avis à toutes les jeunes filles qui en sont à leurs premières menstruations. Si vous ne savez pas comment mettre un tampon, on vous donne tous les bons conseils indispensables qui devraient vous aider à réussir cette délicate opération.

Mettre un tampon : mode d’emploi

Pour mettre un tampon, vous devez commencer par savoir plusieurs choses essentielles.
Tout d’abord, il existe aussi bien des modèles de tampons avec applicateur que des modèles sans applicateur.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Que vous pouvez soit être en prise avec un tampon qui est vendu avec un applicateur en plastique. Un petit dispositif qui vous permet de vous aider à insérer le tampon plus facilement.

De l’autre côté, vous avez aussi un tampon sans applicateur. Un tampon que vous allez introduire dans votre vagin. C’est parfois un peu moins facile quand on manque encore un peu de dextérité et de pratique. Mais finalement, au fil du temps, vous allez en apprendre beaucoup plus.

Comment mettre un tampon avec applicateur ?

Mettre un tampon avec applicateur est facile. Commencez par bien vous laver les mains.

Ensuite, vous sortez le tampon de l’emballage.
Vous allez déplier le tampon avec applicateur (selon les modèles). C’est-à-dire que vous tirez doucement pour déplier le tampon.

Ensuite, vous prenez le tampon, et l’applicateur, et vous allez insérer l’applicateur dans votre vagin. C’est en plastique et vous aurez ainsi la possibilité de le faire glisser doucement à l’intérieur.

Refermez l’applicateur et hop, le tampon se dépose à l’intérieur. Il ne vous reste plus qu’à retirer l’applicateur.

Combien de temps garder un tampon ?

Maintenant que vous savez tampon hygiénique comment mettre, vous vous demandez sûrement combien de temps garder un tampon.

Car il est important de surveiller cela, au risque sinon d’augmenter les risques de choc anaphylactique. On vous recommande de le changer toutes les 4 heures. Au maximum, vous allez le conserver 8 heures (attention la nuit).

La méthode tampon hygiénique comment mettre ? Vous savez tout. Après, pour la première fois, il ne faut pas vous inquiéter si vous n’y parvenez pas. Sachez que les modèles avec applicateur sont souvent plus faciles à insérer. Mais pour cela, vous devez faire attention à bien vous détendre.

Partager
Clotilde De Murène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *