Comment soigner une tendinite : nos conseils pour apaiser la douleur

Le trouble musculo-squelettique, appelé plus communément une tendinite se manifeste le plus souvent par des douleurs liés au tendon, généralement au niveau du coude, du bras, de l’épaule, du poignet ou encore à la cheville. Les sportifs sont la catégorie de personnes qui en fait le plus les frais, mais pas que.  Les bureaucrates et ceux qui écrivent beaucoup ou tendent à porter des poids lourds à longueur de journée en pâtissent également.

Comme cela se sait, c’est un trouble plutôt répandu surtout à partir d’un certain âge, il est dès lors tout à fait logique que ça nous effraie et que nous voulons au maximum l’éviter.

Mais quitte à ne pas pouvoir y échapper, autant savoir la soigner.  Il existe aujourd’hui plusieurs façons de procéder, autant naturelles que médicamenteuses, et on vous en parle.

Mais d’abord, qu’est-ce qu’une tendinite ? Quelles en sont les symptômes ? Et comment la traiter lorsqu’elle survient ?

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

  • Une tendinite, aussi appelée trouble musculo squelettique, est une inflammation au niveau du tendon.
  • Confondre tendinite et tendinopathie est chose courante. Cependant, là où la tendinite est une inflammation du tendon, la tendinopathie comprend toutes les maladies liées au tendon, donc il ne faut pas confondre.
  • Un tendon est un cordon constitué de fibres dites collagènes qui relie le muscle à l’os dans une articulation quelconque. Une inflammation du tendon devient dès lors handicapante, car le tendon devient très sensible, donc douloureux.

Qu’en est-il des symptômes et autres causes ?

Une tendinite est facilement reconnaissable grâce à ses symptômes qu’on peut regrouper ici  bas :

  • Une douleur qui peut sourde, voir intolérable lors d’un quelconque mouvement.
  • Une diminution progressive de la mobilité, jusqu’à sa perte dans certain cas dû à la douleur.
  • Un gonflement local, conséquence de l’inflammation.

Comme vous pouvez vous en douter, une tendinite n’est pas un mal qui vient sans rien, et comme toute maladie elle a des causes. On peut déjà décrire ce qui suit :

  • Des gestes brusques et inattendus : peu importe l’âge qu’on a, mais c’est plus présent chez les personnes âgées.
  • Suite à un traumatisme.
  • Une chute grave, ou une blessure quelconque.
  • Une mauvaise posture qu’on tient à longueur de journée.
  • Certaines maladies auto-immunes.
  • Mais surtout, la cause principale d’une tendinite est un mouvement répétitif, chose que l’on remarque le plus souvent chez les sportifs comme les joueurs de Tennis. User et abuser de son tendon peut mener à son inflammation, le mettre à rude épreuve n’est jamais conseillé. Les sportifs qui s’entraînent de façon intensive ou qui évitent le réchauffement sont souvent sujet à des tendinites, voilà pourquoi, et le plus souvent, ils ont tous un planning qui les dirigent et qu’ils suivent scrupuleusement, afin d’éviter ce genre de tracas qui pose problème, surtout avant une compétition de grande envergure !

Comment on soigne une tendinite ?

Maintenant qu’on a mis au clair les causes et les symptômes d’une tendinite, comment soigner celle-ci lorsqu’elle survient au genou, au bras, au coude, ou encore à l’épaule ?

  • De manière générale, la tendinite se soigne par beaucoup de repos et une interdiction totale de bouger, il faut garder son articulation immobile pendant un certain temps.
  • Les médicaments sont de partie, les anti-douleurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, des antalgiques, mais ceux-là n’ont pour but premier que calmer la douleur qui à un moment devient tout bonnement invivable.
  • Le froid ou la chaleur : Appliquer de la glace ou un chiffon mouillé à l’eau chaude sur la zone atteinte afin d’en calmer la douleur.
  • La modification de ses habitudes : vu que ces dernières ont causé une tendinite, il faut commencer à se calmer si l’on est un sportif trop zélé. Si vous passez outre cette étape et celle du repos, votre tendinite peut s’aggraver et mener même jusqu’à une rupture du tendon.
  • Les huiles essentielles : telles que celles de lavande ou de bois de thé sont efficaces contre la douleur. Une alternative souvent efficace à la médicamentation.
  • La rééducation : chose absolument nécessaire, sans cette dernière il vous est impossible de totalement vous en remettre. Elle se fait souvent par la froid, d’où son nom : rééducation par cryothérapie.
Partager
Clotilde De Murène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *