Électrocardiogramme et cardiopathies : faites-vous dépister !

Après 50 ans, le corps peut connaître certains dysfonctionnements. Aussi, il est nécessaire de réaliser des examens de manière régulière, dans le but de prévenir des problèmes de santé.

Dans notre article, nous allons vous parler de l’électrocardiogramme, qui vous permettra un dépistage efficace, concernant les cardiopathies. Prendre soin de son coeur, c’est important pour rester en bonne santé.

Ici, nous allons vous donner une définition de l’électrocardiogramme (aussi appelé ECG). On vous explique également son fonctionnement, ainsi que les pathologies qu’il peut mettre en évidence.

Qu’est-ce que l’électrocardiogramme ?

L’électrocardiogramme, ou ECG, est un examen qui enregistre le rythme de votre coeur, et son activité en général. Cet examen, qui est indolore, consiste à appliquer des électrodes au niveau de votre poitrine, de vos poignets et chevilles, qui sont les points de dérivation du coeur.

Ces électrodes sont reliées à une machine, qui retranscrira votre rythme cardiaque sous forme de courbes. Mais alors, dans quelle circonstance réaliser un électrocardiogramme ? C’est ce que nous allons voir.

Quand devez-vous passer un ECG ?

Nous vous conseillons de passer un ECG si :

  • Vous are ressenti récemment des douleurs dans la poitrine
  • Si vos antécédents génétiques peuvent vous faire craindre des risques d’infarctus du myocarde
  • Pour surveiller une pathologie dont vous souffrez
  • Pour lever le doute sur la présence d’une anomalie cardiaque

Aussi, il est nécessaire de vous faire dépister.

Ce n’est pas tout. Si vous êtes un sportif, et si vous possédez une licence, alors il est nécessaire de réaliser cet examen (même chez les personnes les plus jeunes), tous les 3 ans, et tous les 5 ans à partir de 20 ans.
Nous allons voir maintenant comment fonctionne un électrocardiogramme.

Comment fonctionne un électrocardiogramme ?

Il faut savoir que lorsque le muscle du coeur se contracte, suite à une impulsion électrique, celui-ci entraine une activité de différentes natures, électrique et mécanique. Il sera possible d’enregistrer cette activité, à l’aide de l’ECG.

Cet examen se déroule en quelques minutes seulement, et vous n’allez rien sentir. Vous pouvez le réaliser chez votre médecin, à l’hôpital, et même chez vous.

Dans les situations d’urgence, en cas de malaise sur la voie publique, il est même possible de réaliser l’électrocardiogramme sur place.

Au-delà de l’enregistrement du rythme de votre coeur, l’ECG est en mesure de définir l’artère qui subit un dysfonctionnement (qui est bouchée, dans le cas d’un infarctus). En outre, l’ECG peut mettre en évidence différentes pathologies.

Quel type de pathologies il met en évidence ?

Nous venons de le dire, l’ECG permet de définir l’artère bouchée, qui provoque l’infarctus. Mais ce n’est pas tout, puisque cet examen est également en mesure d’indiquer le type d’infarctus :

  • Antérieur
  • Inférieur
  • Infarctus de la paroi latérale du coeur

Mais pas seulement. Découvrez les pathologies qui pourront être mises en lumière :

  • La péricardite
  • La bradycardie
  • La tachycardie
  • Il peut également permettre de réaliser un bilan, avant une opération de chirurgie
  • Il permet d’effectuer une surveillance cardiaque efficace
  • Il peut mettre en lumière des troubles dépressifs
Partager
Clotilde De Murène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *