Dois-je faire un état des lieux pour une location saisonnière ?

État des lieux pour locations saisonnière : comment faire ?

Cogema.fr » Maison » Etat des lieux » État des lieux pour locations saisonnière : comment faire ?

L’état des lieux est un document qui permet de décrire de façon détaillée un hébergement mis en location. À cet effet, il donne des précisions sur chacun des équipements de la location ainsi que leur état. Ce document fait non seulement le point des équipements, mais donne aussi des renseignements sur l’état de l’appartement. Doit-on nécessairement faire un état des lieux pour une location de quelques mois ?

Pourquoi faire un état des lieux pour une location saisonnière ?

L’état des lieux présente des avantages tant du côté du propriétaire que celui du locataire. En effet, pour le propriétaire, ce document permet de faire un suivi de l’évolution de l’état de son bien ainsi que des équipements qui s’y trouvent.

Toutefois, il doit être signé dès le départ par le locataire qui doit s’engager à bien garder votre bien. Ceci permet d’apprécier son état avant son intégration et à sa sortie.

En outre, au cas où vous aurez constaté des dégradations sur les équipements laissés, vous pouvez réclamer un dédommagement en conservant une partie du dépôt de garantie laissé initialement par votre locataire.

Pour le locataire, c’est une preuve que vous lui avez laissé un logement dans de bonne condition. À travers ce document, le locataire est sûr que vous lui avez laissé un local qui dispose de tous les équipements nécessaires. De même, ce document est la seule preuve qui lui permettra de justifier qu’il n’est pas responsable de la dégradation des équipements à sa sortie.

Comment établir un état des lieux pour votre location saisonnière ?

Avant de procéder à l’état des lieux, vous devez en faire mention dans votre annonce. Vous devez mentionner avec précision dans votre annonce, qu’un état des lieux sera fait avant et après le séjour de tout locataire.

Même s’il vous est arrivé de ne pas faire l’état des lieux d’entrée, nous vous conseillons vivement de ne pas oublier l’état des lieux de sortie. C’est la seule condition pour savoir si votre logement et les équipements sont rendus tels qu’ils étaient. Il se présente sous forme d’un document daté et signé entre le propriétaire et le locataire.

État des lieux d’entrée

Il est vivement recommandé de réaliser un état des lieux lors de l’entrée dans un logement. Ainsi, ce document sera annexé au contrat de location et servira pour apprécier l’état du local et des équipements à la fin du contrat. Bien qu’étant une location saisonnière, si aucun état des lieux n’est fait, il est supposé que tout est en bon état. Le locataire saisonnier est donc supposé avoir reçu le logement en bon état et doit par conséquent, le rendre tel qu’il était.

En outre, cette présomption de bon état crée parfois de sérieux problèmes et mieux vaut s’en prémunir. Pour cela, il faudra tâcher de faire l’état des lieux d’entrée par principe. Dans le document établissant l’état des lieux d’entrée, vous devez préciser l’état et la nature des murs, des plafonds et du sol. Ensuite, passez aux détails des éléments présents dans votre location. Ces détails concernent chaque pièce du logement :

  • entrée,
  • salon,
  • salle à manger,
  • chambres,
  • cuisine,
  • salle de bains et WC.

État des lieux de sortie

L’état des lieux de sortie permet en quelque sorte de faire le bilan. Si l’état des lieux d’entrée avait été fait, il s’agira ici pour le bailleur, de faire des vérifications afin de voir s’il n’y a pas eu de dégradations. Pour le locataire, il lui permettra de se prémunir contre toute réclamation du bailleur après son départ des lieux. La démarche à ce niveau est la même que lors de l’état des lieux d’entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *