Comment construire poulailler : quelles sont les étapes ?

Cogema.fr » Maison » Comment construire poulailler : quelles sont les étapes ?

Construire un poulailler est un processus assez simple pour les bricoleurs déterminés et pour ceux qui possèdent les quelques connaissances de base en menuiserie.
Les poulaillers se composent principalement en deux espaces, un espace fermé qui mène à la piste et qui doit être surélevé d’au moins 60 cm au-dessus du sol. Un autre plus intime, dans lequel, les poules dorment et pondent des œufs et ce, sans oublier l’espace en plein air.

De ce fait, si vous souhaitez construire un nid douillet à vos poules, en réalisant votre propre poulailler, notre article vous explique comment procéder !

Réaliser le plan de votre poulailler

Le premier élément à prendre en compte reste la taille et les dimensions de votre poulailler. Sachez que les tailles minimales acceptées sont de 60 à 100 cm² par oiseau à l’intérieur du poulailler et de 120 à 150 cm² par oiseau à l’espace extérieur. Cependant, n’hésitez pas à aller au delà de ces normes minimales.

Les poules ont besoin d’ombre à la chaleur du jour et pour cela, un grand arbre à feuilles caduque peut être parfait pour protéger votre construction. Dans le cas d’indisponibilité, vous devrez vous rabattre sur un tissu pour ombrage.

Votre objectif ne doit pas seulementêtre de réaliser un mur et un toit pour héberger vos poules, vous devez également penser à les protéger et les garder en bonne santé. Pour ce faire, le tableau suivant résume les éléments indispensables à votre poulailler :

Élément Fonction
Nichoir L’endroit où vos poules vont pondre leurs œufs. Vous devez avoir au moins 1 boîte pour 2 poules environ 25-50 cm au-dessus du sol.
Fenêtres/ventilation Vos poules doivent bénéficier d’une ventilation optimale, pour un confort quotidien.
Mangeoire et abreuvoir Ils permettent d’assurer les bases de l’hygiène.

La construction du poulailler

Pour la construction de votre poulailler, préférez le bois qui lui, assure une résistance à la pourriture et aux intempéries. Parmi les plus adaptés, il y’a le cèdre ou encore le séquoia. Par ailleurs, afin de quadriller votre poulailler et le protéger des visites, privilégiez le grillage métallique.

Quant à l’intérieur de votre poulailler, la seule matière qu’il lui faut est la paille. Celle-ci permet l’absorption des excréments des poules ainsi que de l’humidité.

Par ailleurs, il faudrait localiser les nichoirs le long du mur à au moins 60 cm du sol. Celles-ci peuvent être aussi simples que des étagères en bois avec des séparations en contreplaqué remplies de paille. Les gîtes doivent être placés plus haut que les nids, les poules chercheront toujours le point le plus élevé pour dormir et les nids deviendront rapidement souillés si les poules les utilisent pour se reposer.

Qu’en est-il de la finalisation de votre poulailler ?

Après la planification et la construction de la grande partie du poulailler, il faut passer aux finitions de cet espace. Pour ce faire, il faut recouvrir les murs et le toit d’un matériau résistant et durable. Dans cette optique, l’étain est conseillé pour le toit du poulailler au même titre que le bois pour le revêtement des murs. Toutefois, il est essentiel de bien mettre en place les accès mais surtout les munir de loquets. Ces derniers doivent suivre certaines normes :

  • Une porte de 20 à 30 cm à partir de laquelle la rampe entre en jeu ;
  • Des écoutilles le long du mur avant permettant d’accéder aux nids pour la collecte des œufs ;
  • Une porte de 60 cm sur le mur gauche pour accéder à l’eau et à l’alimentateur ainsi que pour nettoyer l’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *