Comment construire piscine naturelle soi même : quel est le fonctionnement d’une piscine naturelle ?

Cogema.fr » Maison » Comment construire piscine naturelle soi même : quel est le fonctionnement d’une piscine naturelle ?

Les chaleurs estivales donnent envie de prendre des baignades, et il n’y a pas mieux que de profiter du soleil en se baignant chez soi et à moindre coût et ce en construisant sa propre piscine naturelle. De plus, construire une piscine naturelle est une alternative qui protège la nature car elle évitera les inconvénients des piscines tels que la consommation d’eau démesurée, le traitement chimique de l’eau et la consommation élevée de l’énergie.

Le fonctionnement des piscines naturelles

Vous pouvez profiter de la fraîcheur de l’eau pendant la saison estivale sans avoir à vous déplacer tout simplement en construisant une piscine naturelle vous-même. C’est une solution durable et un projet qui demande du temps et des compétences de bricolage mais le budget reste limité. Avant de savoir les étapes à suivre, il vous faut la connaissance du fonctionnement des piscines naturelles. Leur principe est très simple, il se base sur la technique naturelle d’épuration des eaux qui est le lagunage, donc la disposition de votre piscine sera comme telle :

  • D’abord elle se compose de zones qui sont : une zone de baignade, une zone d’épuration et une zone de régénération,
  • Il faut que la taille des zones des lagunes soit adaptée à celle de la baignade,
  • Si les zones sont séparées, vous aurez besoin d’une pompe afin de faire circuler l’eau entre les bassins d’épuration, de régénération et de baignade,
  • Le bassin de lagunage doit contenir des plantes et organismes vivants pour créer un écosystème qui agira à la manière d’un filtre et rendra l’eau pure et claire.

Les méthodes nécessaires pour construire une piscine naturelle soi-même

Après avoir compris le système de fonctionnement des piscines naturelles, il faudra ensuite avoir le temps de l’imaginer : son implantation, son aménagement, sa décoration, sa forme et ses dimensions, ensuite vous n’avez qu’à suivre ces étapes :

  • Choisir un emplacement qui sera à l’ombre afin de limiter la prolifération des algues à cause des UV,
  • Choisir un sol argileux qui sera prêt particulièrement à ce type de piscine,
  • Consacrer un espace d’au moins 70 m² de travaux pour une zone de baignade de 30 m²,
  • Créer le bassin de baignade et la zone de lagunage,
  • La pose de la membrane d’étanchéité, pour ensuite recouvrir le fond d’un lit de roches volcaniques ou de gravier,
  • Construire des parois, sinon mettre en place un mur en pierre dans le but de fixer les berges du bassin
  • Remplissage de la zone dédiée au lagunage avec de la roche de lave concassée,
  • Faire le choix des plantes aquatiques qui permettront de filtrer l’eau,
  • Récupération de l’eau de pluie pour remplir le bassin de baignade,
  • Installation d’une pompe de circulation à l’endroit le plus bas de la piscine, qui évitera à l’eau de stagner tout en favorisant les échanges entre les deux bassins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *