Comment construire un triangle quelconque : quels sont les types de triangles ?

Cogema.fr » Administratif » Comment construire un triangle quelconque : quels sont les types de triangles ?

Le triangle, figure géométrique polygonale, plane à trois côtés, et formée par trois points qu’on appelle « sommets ».

C’est la figure la plus simple et par conséquent, la plus importante pour découper et approximer les surfaces. En effet, les plus grands chercheurs, physiciens et chercheurs en mécanique actuels par exemple, utilisent les triangles et les triangulations.

Retour sur les types de triangles

Le triangle dans son cas général, est une figure dotée de trois sommets et trois segments qui relient entre ces sommets, on l’appelle triangle quelconque. Cependant, nous pouvons recenser des cas particuliers :

  • Triangle isocèle qui lui, est un triangle qui a deux côtes avec la même longueur. Ainsi, deux de ses angles sont également de même mesure, ce sont les angles voisins au troisième côté ;
  • Triangle équilatéral qui contrairement au triangle isocèle qui a deux côtés de même longueur, le triangle équilatéral a les trois côtés de même longueur. D’ailleurs équi- signifie égal, donc chaque côté du triangle est égal à l’autre, et pareil pour les angles ;
  • le triangle rectangle qui a un de ses angles droit, c’est-à-dire à 90° et c’est le seul sur lequel le théorème de Pythagore pourrait s’appliquer.

La somme des mesures des trois angles du triangle vaut 180°, c’est-à-dire pour un triangle équilatéral, chacun des angles mesures 60°.

Comment dessiner un triangle quelconque ?

Selon le triangle que vous souhaitez construire, il est nécessaire parfois de se munir d’un compas ou d’une équerre, notamment pour dessiner les cas particuliers du triangle.

Par exemple, pour un triangle isocèle, il faut tracer la base, un segment de taille quelconque selon vos besoins, placer le compas sur un de ses bords et tracer un arc selon la taille que vous souhaitez, puis, sans modifier l’ouverture du compas, faire de même de l’autre côté du segment. Le point de croisement des deux arcs est le troisième sommet du triangle isocèle.

En ce qui concerne le triangle équilatéral, ce sont les mêmes étapes à suivre que les précédentes, sauf que pour le segment de base, il faut choisir exactement la même taille que l’ouverture du compas pour avoir les trois côtés égaux.

Par rapport au triangle rectangle à présent, on oublie le compas et on ramène une équerre et un rapporteur, ce dernier est facultatif et nécessaire dans certains cas seulement.

D’abord, comme précédemment, il faut tracer la base du triangle, c’est-à-dire le premier côté, le premier segment, prenez ensuite votre équerre afin de tracer un angle bien droit en perpendiculaire sur le côté de base. Il ne vous reste plus qu’à joindre les deux sommets libres pour générer l’hypoténuse.

A présent, si vous souhaitez dessiner un triangle sans aucune contrainte de mesures d’angles ou de longueurs des côtés, rien de plus simple. Ayez à votre disposition une feuille, un crayon et une règle.

Selon les dimensions que vous souhaitez, placez 3 points aléatoirement sur votre papier et rejoignez les entre eux pour former votre polygone à trois côtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *